Réaliser un terrarium pour cactus : une fausse bonne idée ?

terrarium cactus et succulentes
Faire pousser des cactus dans un terrarium n’est pas si simple que ça…  (source pixabay)

Nous voyons fleurir de plus en plus de terrariums pour cactus et des plantes grasses sur les blogs et dans les jardineries. Et pour cause, les terrariums sont très esthétiques et sont des objets hautement décoratifs pour un intérieur. Avec un peu d’inspiration et de moyen, vous pouvez recréer la beauté d’un paysage avec vos végétaux préférés.

Cependant, les terrariums pour cactées ne sont pas toujours une bonne idée et demandent une attention très particulière. Nous verrons pourquoi au fil de cet article.

Faut-il mettre des cactus dans un terrarium ?

La réponse est NON. Au risque d’en recevoir plein, la construction d’un terrarium pour cactées n’est pas une bonne idée.

non

Pourquoi cela ne fonctionne pas ?

Rappelons les bases, les cactus et les plantes grasses ont des difficultés à pousser dans des conditions trop humides. Ces plantes ont besoin d’air et d’un sol très filtrant que la majorité des terrariums du commerce ne fournissent pas. Alors au début, ça va… Les plantes résistent et restent en bon état, mais elles finissent toujours par se ramollir et mourir au bout d’un certain temps.

Les cactées supportent mal l’humidité

Les causes de cette mort soudaine sont simples : le terrarium est un écosystème humide idéal pour des plantes tropicales, mais pas pour les cactus qui ont besoin d’air, de sécheresse et d’un sol filtrant. Le terrarium pour cactus n’est généralement pas recommandé, car il fournira une base bien trop humide pour tous types de cactées.

Toutefois, si vous souhaitez essayer, il faudra vous armer de patience et prévoir quelques modifications pour réussir à créer un terrarium le plus ouvert et aéré possible, mais on vous aura prévenu…

un joli petit terrarium plante succulente et cactus
Attention : ce joli petit terrarium pour plante succulente et cactus devra toujours rester bien sec [source : Flickr – FarOutFlora ]

Quel support choisir ?

Le choix du support est important pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il s’agit du lieu de vie de vos plantes. Puis, c’est un élément décoratif qui fera partie intégrante de votre installation.

Nous vous conseillons de choisir :

  • Un récipient sans couvercle  : afin de maintenir l’humidité à un niveau bien inférieur à celui qui serait obtenu si le récipient était fermé. Pensez aussi à y faire un trou dans le fond du support pour pouvoir en minimiser le pouvoir humidifiant .
  • Un élément de décoration à part entière : il existe des supports pour terrariums dans n’importe quel magasin de déco, sur Amazon ou même dans les jardineries. je pense que le plus simple est encore de faire un peu récup’ avec de vieux pots ou bocaux, ce sera encore plus joli.
  • Un objet qui fasse circuler l’air autant que possible. Vous pouvez par exemple supprimer vitre de votre terrarium pour en conserver la structure qui donnera une apparence unique, sans altérer l’écosystème de vos plantes.

Bon à savoir : n’oubliez pas que la plupart des plantes du terrarium doivent profiter d’une exposition régulière, mais indirecte. En effet, une exposition directe pourrait réchauffer vos plantes avec l’effet de serre provoquer par le terrarium (si jamais vous mettez un plafond de verre)

Quelles plantes choisir pour son terrarium désertique ?

La sélection des plantes est essentielle pour concevoir un terrarium sain. En général, les plantes sélectionnées pour un terrarium doivent être relativement petites, car les terrariums d’intérieurs restent assez petits.

Les mini-cactus

Les mini-cactus sont mignons, résistants et pas trop cher. Si votre terrarium est trop humide et fait mourir vos cactus (feuilles molles), vous ne tomberez alors pas de trop haut. Voici quelques variétés de mini cactus pour débutants pour vous aider à concevoir votre premier terrarium pour cactées.

  • Mammillaria elongata est un cactus d’une famille de 150 espèces. Cette plante venant de l’État d’Hidalgo au Mexique a des besoins en eau typiques pour un cactus. Il est préférable d’utiliser la méthode “trempage et séchage” quand vous l’avez dans un pot et de laisser le sol se dessécher complètement entre les arrosages.En hiver, lorsqu’elle est en dormance, n’arrosez qu’avec modération, voire pas du tout, pour éviter la pourriture. Bref, c’est une plante hôte idéal pour commencer un terrarium pour cactus, car elle ne demande que peu d’entretien. Vous pouvez aussi la faire grandir sous serre.
Mammillaria elongata [source : https://bit.ly/3dPqNZO]
  • Mammillaria hahniana est une espèce appartenant à la famille des Cactacées. Il est endémique à Guanajuato, Querétaro, Tamaulipas au Mexique. Son habitat naturel est le désert aride. On l’appelle aussi Mamillaire tête de vieillard, car il cumule de longs poils blancs sur lui. Très sympa pour les terrariums, il constitue un beau choix pour ajouter des formes et des couleurs entres différentes espèces. Si vous le placez au soleil, cette espèce à tendance à fleurir abondamment.
Mammillaria hahniana
Mammillaria hahniana [source image : https://bit.ly/3gmpdjU]
  • Echinocactus grusonii est probablement un des cactus les plus connus. On le surnomme le coussin de belle-mère à cause de sa forme de coussin très épineux. Provenant aussi du Mexique, son feuillage persistant sera idéal pour votre terrarium. Cette espèce est menacée dans la nature, mais reproduite en élevage.
Echinocactus grusonii
Echinocactus grusonii (source image : https://bit.ly/2VD1ELt)
  • Astrophytum myriostigma est idéal pour débuter, car il n’a pas d’épines et résiste très bien. On l’appelle aussi coussin d’évêque.Il fleurit assez facilement. Dans la nature, il devient assez grand.
Astrophytum myriostigma
Astrophytum myriostigma [source image : https://bit.ly/2NPvfxh]
  • Opunta albispina ou cactus à ailes d’ange est un membre de la famille des figues de Barbarie qui pousse des grappes de poils régulièrement espacées plutôt que des épines pointues. Le natif du Mexique cultive des grappes de poils qui ne dépassent pas deux pieds de haut mais qui peuvent atteindre jusqu’à cinq pieds de large avec le temps. Les fleurs jaune pâle sont suivies de fruits rouges comestibles sur les plantes qui reçoivent une journée complète de soleil.
Opuntia albispina
Opuntia albispina [source image : https://bit.ly/3ipCYA5]
  • Euphorbia trigona est un de ces cactus faciles qui donnent à chaque cultivateur en herbe le sentiment d’être un expert. Aussi connu sous le nom de plante cathédrale, ce cactus peut atteindre plus de 2,5 mètres de haut dans la nature. Rassurez-vous sa croissance est assez lente en intérieur et il ne devrait pas poser de problèmes dans un terrarium ouvert. De petites feuilles vertes poussent entre les épines sur les tiges striées, et si vous cultivez la variété Rubra, les feuilles sont rouge-violet. Si vous la plantez dans un sol bien drainé et que vous arrosez deux fois par mois, votre euphorbia trigona peut vivre pendant des décennies.
Euphorbia trigona
Euphorbia trigona [source image : Ezequiel Coelho]
  • Le genre Ferocactus est à la hauteur de son nom de cactus féroce”. Il est couvert de longues épines rigides qui protègent sa pulpe juteuse et comestible. Le cactus baril peut vivre pendant de nombreuses décennies et finit par atteindre une hauteur maximale de 2 à 3 mètres lorsqu’il pousse à l’extérieur. En tant que plante d’intérieur, le cactus baril a besoin d’autant de soleil que possible et d’une faible irrigation, ainsi que d’un terreau sableux.

La zone de rusticité

La rusticité d’une plante détermine les limites d’une plante vis à vis du froid et d’autres paramètres tels que l’humidité de son sol, son âge, sa résistance au soleil etc… Faire quelques recherches (ou demander à une pépinière locale) peut vous aider à cibler les plantes les plus résistantes pour votre terrarium. Il existe des cartes de rusticité ou d’autres documents qui vous aideront à définir les plantes selon leurs habitat.

Les succulentes bénéficient d’une plus grande résistance à l’humidité et s’adapteront sur les sol très secs. ll existe une multitude d’espèces de succulentes à ajouter dans un terrarium. Parfois plus faciles à tenir que les cactées.

L’arrosage du terrarium

Si vos plantes se trouvent dans un mélange de terre bien filtrant et d’un ensoleillement suffisant. il faudra  les arroser tous les 3 à 4 jours (maximum). Il est très important de bien observer sa plante pour comprendre ses besoins.

Aucun blog ne pourra jamais vous donner l’information exacte, c’est un peu à vous de le sentir (dans le doute n’arrosez pas)

terrarium pour cactus
Ce terrarium pour cactus est encore un peu trop fermé à mon goût. L’humidité risque de s’y installer provoquant in fine la moisissure des plantes. [source : Flicker]

Comment arroser mes cactus : les outils

Il existe plusieurs formules pour arroser un terrarium pour cactus. Toutes ne sont pas si efficaces qu’elles en ont l’air.

Vaporisateur : un faux-ami à éviter

Utiliser un vaporisateur est souvent recommandé pour arroser des plantes succulentes de façon plus naturelle. Il faudra pourtant l’éviter dans le cadre de l’arrosage d’un terrarium pour cactus. Pourquoi ?

  • Il augmente l’humidité de l’air dans votre terrarium (et de la pièce dans laquelle il se trouve)
  • L’arrosage par le biais d’un vaporisateur ne nourrit pas les racines des plantes
  • Vos vitres seront sales

Le mini doseur

L’utilisation d’un petit arrosoir ou d’un petit doseur (comme ceux pour se laver les mains) est probablement la meilleure méthode d’arrosage pour vos cactus et succulentes dans un terrarium. En effet, cette technique  dirige l’eau directement sur les racine et ne laisse pas de traces d’eau partout dans votre terrarium transparent.

Quel substrat pour votre terrarium ?

La question du substrat de votre terrarium à cactus est clé. En effet, c’est le substrat qui va permettre de recréer l’écosystème pour la plante. Nous le savons déjà, les cactées et succulentes ont besoin d’un sol très filtrant. Et c’est bien tout le problème avec l’installation d’un terrarium qui a tendance a conserver l’humidité du sol.

Avant tout chose, veillez à bien nettoyer à l’eau claire chaque éléments pour éviter toute contamination du bocal. Veillez aussi à bien sécher votre bocal avant d’y installer les éléments.

Je vous recommande de préparer un substrat comme suit (de bas en haut) :

  • Billes d’argile : une première couche profonde de billes d’argile va laisser filtre l’eau rapidement. Pensez à bien faire un trou au fond de votre support pour laisser passer l’air et sortir l’eau du pot. Vous pouvez aussi utiliser un autre substrat comme de la pouzzolane (roche volcanique)
  • Gravier : une couche de gravier sera une bonne option, car la aussi ce type de substrat a un caractère très filtrant
  • Terreau pour cactées : veillez à choisir un terreau pour cactées et pas n’importe quel type de terreau. Vous en trouverez en jardinerie. Vous pouvez aussi ajouter un peu de charbon actif avec le terreau pour garder le substrat en bonne santé

Une fois cette première couche de substrat installée dans votre terrarium, vous allez pouvoir planter vos cactus et succulentes. Il est bon de tremper légèrement les racines avant de planter vos succulentes et de tasser légèrement la terre autour.

  • Quartz (coloré) : le Quartz est une bonne option si vous souhaitez ajouter un peu de couleur dans votre composition. De plus, il protégera le terreau lors des arrosages et évitera d’avoir de la boue.
  • Éléments : rochers, bois bien sec ou galets sont des idées de supports à ajouter dans votre composition de cactées. Ces éléments vous aideront à mettre du relief.

Peut-on acheter des kits pour terrariums dans le commerce ?

il existe sur Internet des kits pour terrariums à cactus que vous trouverez ci-dessous. Je ne les ai pas testé et ne peux pas vous dire quoi en penser. A première vue, cela semble contenir l’essentiel dont vous avez besoin pour entretenir un terrarium pour cultiver des cactus.

Encore une fois, le terrarium n’est pas l’endroit idéal pour ce genre de plantes qui auront beaucoup de mal à se développer dans un environnement humide. J’espère que ces conseils basés sur mon expérience personnelle et sur ce que j’ai pu trouver sur Internet vous aideront.

Auteur de l’article : Xavier

Un jour je suis parti au Mexique et depuis, je m’intéresse à la botanique, aux cactus et plantes succulentes. N'hésitez pas à me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.