animaux mange cactus

Quels sont les animaux qui mangent des cactus ?

Saviez-vous que certains cactus sont comestibles ? Le nopal par exemple est un aliment  riche en vitamine et très bon pour la santé. L’humain n’est pas la seule espèce à manger des cactus. Certaines espèces animal se régalent et ce ne sont pas quelques épines qui vont les arrêter. Voici un petit top des animaux mangeurs de cactus. Le chameau et le dromadaire Vous le voyez dans la vidéo ci-dessous, les chameaux et les dromadaires sont des animaux mangeurs de cactus. Les conditions désertiques les ont habitués à ne pas faire les difficiles. Selon le tweet du zoologiste Daren Naish, ces mammifères disposent d’une cavité buccale bien spécifique et d’une méthode pour les manger sans trop de douleurs. Il faut dire que la bouche de ces animaux du désert est pourvue de papilles kératinisées qui renforce la bouche contre les agressions externes, comme les épines. Certains autres animaux disposent naturellement de cette protéine (comme le rhinocéros) qui leur permet de manger des branches sans se faire mal. Les tortues terrestres On connaissait les tortues marines mangeuses de méduses, voici les tortues terrestres qui mangent des cactus. Décidément, rien n’effraie ces animaux stupéfiants. Il sembleraient que la présence d’épines sur ces végétaux ne les dérangent pas, même, si les éleveurs amateurs ont tendance à leur donner des cactus sans épines. A l’état sauvage, les tortues mangent donc les cactus lentement (cela va de soi). Il faut noter que les feuilles basses des cactus adultes sont souvent moins piquantes que les jeunes pousses. Les iguanes Une fois encore aux îles Galapagos, certains visiteurs ont pu observer de gros iguanes en train de se nourrir de cactus. ces animaux disposent d’un système digestif bien rodés qui leur permet de digérer les épines Les Pécaries Un pécari est un mammifère à sabots de taille moyenne ressemblant à un cochon de la famille des Tayassuidae (cochons du Nouveau Monde). On les trouve dans toute l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud et dans la région du sud-ouest de l’Amérique du Nord.Les petits cochons sauvages ne semblent pas dérager par les épines et semblent même s’en servir pour se gratter.(source) Les humains Les cactus sont comestibles pour les humains. Les mexicains par exemple adorent manger le nopal cuisiné. Cette plante a même attiré l’attention de l’ONU, car il permettrait d’endiguer la faim dans le monde. (source)

kalonchoe-succulente-retombant

5 types de plantes succulentes retombantes pour décorer votre intérieur

Les plantes succulentes retombantes sont d’excellents moyens de décorer vos intérieurs. Il suffit de regarder un peu des comptes Pinterest pour s’en apercevoir. Nous vous proposons aujourd’hui 5 espèces de plantes succulentes retombantes, faciles à trouver en magasin et pas très chère pour une superbe déco. Sedum burrito ou orpin de Morganne Descriptif : L’espèce Sedum Burrito est originaire du sud du Mexique et de l’Amérique centrale. Elle fait partie de la grande famille des Crassulaceae . C’est une plante très adaptable qui évolue un peu partout sur la planète, même dans les zones froides et tempérées. Cette plante à feuilles persistantes (qui ne change pas en hiver) a des tiges d’environ 30 à 40 cm de longueur. On plantera surtout cette espèce dans les pots suspendus et les jardinières (à l’intérieur ou à l’extérieur) que l’on peut accrocher dans les rocailles et les murets. Entretien Cette espèce supporte assez bien le soleil, mais préférera une ombre légère ou un lieu bien éclairé En hiver, il faudra éviter les coups de froid (moins de 5 degrés) Un sol bien drainé et assez meuble ( type substrat commercial pour les cactus et les plantes succulentes) est recommandé. Ils résistent bien à la sécheresse mais apprécieront les arrosages réguliers au printemps et en été (seulement si la terre est bien sèche). Dès l’automne, diminuer l’arrosage et éliminez-les en hiver. Un engrais léger à base de compost suffit au début du printemps. Vous pouvez les tailler légèrement pour éliminer les tiges sèches et les fleurs fanées. Ce sont des plantes résistantes aux parasites et aux maladies qui ne craignent que la sur-irrigation. Graptopetalum paraguayense C’est une plante succulente à feuilles épaisses en forme de spatule. Les fleurs de la Graptopetalum paraguayense apparaissent en panicules blanches et en forme d’étoile. Elles fleurissent généralement au printemps. Ces succulentes retombantes sont utilisée dans les rocailles associées à d’autres plantes succulentes, mais surtout dans des pots pour balcons et terrasses. Entretien de la graptopetalum paraguayense Exposition au soleil modérée et à une température annuelle moyenne de 15-25 ° C. Elles peuvent supporter le froid (pas le gel) dans la mesure ou elle ne sont pas arrosées (sinon justement, ça gèle…). C’est une plante rustique qui prospère sur n’importe quel sol. Attendez que les racines ressortent sous le pot pour la repiquer. Arrosez modérément toute l’année et presque pas d’arrosage en hiver. Ce qui inquiète le plus ces plantes, c’est l’excès d’irrigation, qui pourrit les racines Attention aux cochenilles et aux aleurodes. Fertilisez tous les 20 jours avec un engrais minéral au printemps et en été. Vous pouvez les reproduire par le biais de ses graines, mais ce sera plus simple de faire des boutures (les feuilles sont très faciles à enraciner). Kalanchoe Pumila Le kalanchoe pumila, une espèce de plantes succulentes retombantes qui appartient à la famille des Kalanchoes. Elles sont originaires de Madagascar. Leurs cultures est très facile, car elles ne nécessitent pas beaucoup de soins. Ses fleurs ont une belle couleur et sa forme suspendue […]

plante rustique définition

Qu’est-ce qu’une plante rustique ?

Que signifie t’on lorsque l’on parle de plantes succulentes rustiques ? Définition et clés de compréhension sur les plantes succulentes rustiques. Les plantes rustiques – définition La rusticité des plantes est un terme botanique utilisé pour décrire leur capacité à survivre à des conditions de croissance défavorables comme le froid ou le gel. La rusticité d’une plante se limite généralement aux conditions climatiques qu’elle subit. On parle alors de “zone de rusticité”. La zone de rusticité d’une plante se mesure avec des critères précis et élaborés selon une norme américaine définie que l’on nomme échelle USDA Cependant, ne définir la rusticité d’une plante qu’à partir des température semble pour beaucoup, être une définition insuffisante. En effet, la plante est considérée comme rustique à partir d’une température minimale (exemple : à partir de -10 degrés). Au dessous, cette plante meurt, mais c’est sans compter d’autres facteurs qui vont influer sur sa résistance. l’âge de la plante : une plante âgée bénéficie souvent de bonnes racines, ce qui lui permet de mieux résister à l’hiver. La zone de « plantaison » : à condition égale, une plante en pot résistera moins au froid qu’une plante ancrée dans le sol. Le sol : un sol bien sec aidera la plante à ne pas attraper froid. C’est pour cela que beaucoup de succulentes sont rustiques. Elles poussent dans la nature sur des sols pauvres, voir des rochers. C’est le cas de la Joubarbe. les alentours de la plante : une plante rustique sera plus résistante s’il elle se trouve à l’abri d’un rochet ou d’un mur ou même à l’abri du vent. Comment définir la zone de rusticité d’une plante ? Une zone de rusticité est un espace géographique défini à l’intérieur duquel un type de végétaux spécifique peut se développer. La zone de rusticité se limite en fonction d’une échelle climatique (maximale et minimale). Cette carte présente les zones de rusticité à travers le monde Comment reconnaître les plantes rustiques ? Ce n’est pas facile de reconnaître des plantes rustiques. Si la plupart des succulentes et des cactus, résistent au froid, il reste difficile d’en faire une généralité. D’autres plantes comme l’absinte ou même l’ail sont rustiques, même si elles n’en ont pas l’air. C’est encore plus compliqué quand les espèces se ressemblent. Certains types de Gardenia vont pouvoir résister au froid, quand d’autres espèces cousines vont rendre l’âme… Comment développer la rusticité d’une plante ? Développer la rusticité d’une plante est tout à fait possible. Si vous avez envie de faire pousser des plantes exotiques dans votre jardin,, il faudra alors prévoir un peu d’huile de coude pour préparer l’hiver. Une des choses à faire sera de permettre un bon drainage. Le drainage est cette capacité du sol à ne pas garder l’eau. Un sol qui ne garde pas l’eau ne refroidira pas la plante en cas de température négative. Vous pouvez aussi mélanger la terre ou le substrat avec un paillis. Vous pouvez aussi arroser vos plantes avec de l’eau sucrée qui gèle moins facilement. La plupart des succulentes qui poussent […]

Haageocereus tenuis

Pourquoi ce cactus est estimé pour 250 000 $

Le Cactus Store de NYC propose une large gamme de plantes inhabituelles à vendre, mais leur plus rare est un Haageocereus tenuis, vendu à 250 000 $ sur leur site Web. Donné aux propriétaires du magasin par un collectionneur généreux, la population restante de l’espèce devrait s’éteindre d’ici 2024 selon l’article du site business insider Christian Cummings nous précise alors “nous nous spécialisons soit dans des plantes très vieilles, des plantes qui poussent de façon très rare et unique, soit dans des plantes très rares. Nous ne vendons pas beaucoup de jeunes plantes et de plantes vierges. En fait, beaucoup de plantes ici sont les mêmes plantes que chez Home Depot, elles ont seulement 30 ans de plus ou 40 ou 80 ans.” Un cactus est répertorié pour 250 000 $ sur son site Web. Cette plante appelée haageocereus tenuis est en danger critique. Elle a été acquise acquise auprès d’un chercheur qui a passé la plus grande partie de sa vie à étudier des opuntias rares en Argentine et en Patagonie. Cette plante particulière vient du nord de Lima, au Pérou et au cours des 10 dernières années, ses populations sont passées de 500 plantes individuelles dans l’habitat à 150. Et on pense que la plante sera complètement éteinte dans les 10 prochaines années. “Nous avons acquis cette plante, mais nous sommes également très mal à l’aise dans l’idée de la relocaliser. Il n’y a que peu d’informations sur l’espèce nous confie de propriétaire du actus et nous ne savons pas vraiment comment la cultiver. Il semble pourtant très à l’aise dans notre serre à Los Angeles nous confie le passionné. Nous avons donc eu l’idée de le publier sur notre site web, en quelque sorte comme une blague, mais nous ne le vendrons pas Le Cactus Store de NYC obtient ses plantes d’un peu partout sur la planète.Souvent, il reçoit des plantes d’autres collectionneurs, des conservatoires, des cultivateurs… Le Cactus Store de NYC semble donc plus ressembler à une agence d’adoption qu’à un simple magasin de cactus. Hors de question pour Christian de revendre un cactus à un propriétaire peu consciencieux. Il refuse d’ailleurs souvent des ventes aux gens qui ne voient les cactus que comme des objets de décoration source du lien : https://shop.hotcactus.la/products/haageocereus-tenuis