Tout savoir sur l’entretien du cactus et des succulentes

Les cactus et les succulentes sont des plantes qui nécessitent des soins particuliers. Nous avons regroupé une série d’articles autour de l’entretien du cactus. Ce dossier est donc composé de plusieurs rubriques pour vous en faciliter la lecture. Vous trouverez ci-après les dossiers à prendre en compte pour l’entretien de vos cactus et succulentes. J’espère qu’ils vous aideront à mieux soigner vos plantes !

Sol granit cactus

Terre

C’est la base !

Entretenir un cactus ou une succulente demande un sol de bonne qualité et adapté à ses besoins.

arroser un cactus

Arrosage

Attention aux excès !

L’arrosage est nécessaire, mais vous devez le doser sous peine de tuer votre plante.

Outils pour jardiner

Outils

Guide d’achat

Ce guide vous aidera à acheter le matériel nécessaire pour soigner vos cactus

cochenille cactus

Maladies

Attention danger !

Les cactus et succulentes sont solides, mais elles sont aussi victimes de maladies. Voici comment les soigne

Boutures

Reproduire ses cactus

Tout amateur prendra plaisir dans le bouturage de ses cactées. Suivez le guide !

espèces représentatives succulentes

Espèces

Guide des espèces de succulentes

Il existe de nombreuses espèces de succulentes et de cactus à entretenir. Découvrez-les !

Entretenir ses cactus et succulentes : les points clés

Voici un résumé des choses à prévoir pour garantir l’entretien de vos cactus et succulentes. Ces points sont détaillés dans des articles précis que vous découvrirez en cliquant sur liens après chaque catégorie.


1. Choisir un sol de bonne qualité

Le choix du sol est absolument déterminant lorsqu’il s’agit d’entretenir son cactus ou ses succulentes. Cette étape est primordiale.

C’est la terre qui permettra au cactus de grandir en pleine santé. On choisira plutôt un sol sec, composé et sablonneux.

terre cactus
Ce substrat n’est pas un sol adapté pour les cactées et succulentes

Choisir un substrat composé

La plupart des cactus et succulentes ont besoin d’un substrat composé. Vous pouvez par exemple utiliser un mix de différentes terres composés de terreau, de sables et de terre de jardin.

J’ai rédigé un bel article sur la terre de cactus et succulentes (si vous souhaitez la préparer vous même). Sinon, vous pouvez utiliser la terre SOLABIOL disponible sur Amazon pour une quinzaine d’euros. Elle est vendue en paquet de 6L et fournit tout ce dont un cactus à besoin pour “être bien dans son pot”

Choisir un pot adapté au sol

En parlant de pot, je vous conseille plutôt de choisir un pot en terre cuite qui régule mieux la chaleur dont vos cactées ont besoin. Si vous n’avez pas de budget, alors, vous pouvez choisir les pots en plastiques. Il fait surtout éviter les pots en aluminium qui accumulent la chaleur (ou le froid) et créent de l’humidité. N’hésitez pas à jeter un œil à mon article sur les pots pour cactus, je vous donne pleins d’astuces pratiques.

Un sol sec et sablonneux de préférence

Les cactus et les plantes grasses comme les succulentes sont xérophiles. En d’autres termes, elles aiment la sécheresse et les milieux arides. Ne choisissez pas un sol trop humide sous peine de tuer vos plantes.

Choisir un sol pauvre en éléments nutritifs

Les cactées et les succulentes sont des plantes habituées aux milieux difficiles. Il convient de leur fournir un sol identique (ou se rapprochant) de leur état naturel.

Il est donc préférable de ne pas les planter dans un sol trop riche. Cependant, vous pouvez, de temps à autres, ajouter des éléments nutritifs au substrat pour l’enrichir et favoriser la croissance de votre plante.


2. Limiter les arrosages

Les cactus et les succulentes ne supportent pas l’arrosage excessif.

Voici quelques “tuyaux” pour entretenir votre cactus et le sauver de la noyade.

arrosage cactus
Entretien : Quel arrosage convient pour un cactus

N’arrosez pas votre cactus tous les jours

Des nombreuses espèces de cactées et succulentes supportent bien un arrosage irrégulier. Ces plantes sont habituées aux fortes sécheresses et aux nuits froides des déserts. Elles ont développées au fil des années un système d’adaptation remarquable qui leur permet de faire face aux manque d’eau. En revanche, elles supportent très mal l’humidité qui engendrent la prolifération de bactéries.

Attention à l’humidité des racines

L’humidité est très mauvaise pour les cactées et les succulentes. C’est une des principales raison liée à la pourriture des cactus et à leur mort.

Voici quelques idées pratiques d’entretien de vos cactus pour éviter qu’ils s’humidifient :

  • éviter de les placer dans des endroits trop humides comme un terrarium fermé ou près d’une source humide comme une salle de bain ou une climatisation
  • ne pas laisser de récipient avec de l’eau stagnante sous votre plante.
  • placer votre plante dans un endroit aéré : il faut éviter les endroits avec une mauvaise circulation de l’air
  • drainer le sol si besoin : on en revient au sol, mais il est bon de drainer le sol de votre cactus au besoin. Vous pouvez par exemple mettre des petits cailloux dans la terre pour filtrer le sol plus rapidement.

De manière plus générale, apprenez à observer vos cactus et succulentes. Cela vous permet de comprendre ce dont elle ont besoin. N’hésitez pas à toucher la terre si besoin pour évaluer l’humidité du sol ou à déplacer le pot pour voir comment se comportera la plante.

3. L’exposition lumineuse

L’entretien de vos cactus et succulentes passe par éclairage adapté. Voici quelques idées pour leur offrir de bonnes conditions et une lumière adéquate.

La lumière est essentielle pour les cactus & succulentes
(Crédits photo : Pixabay)

Offrez leur un ensoleillement maximum

Les cactées et succulentes sont des plantes habituées à vivre dans des milieux secs et arides. Autant dire qu’un peu de soleil ne les effraient pas. Au contraire, la plupart de ces végétaux xérophiles adorent la lumière et s’épanouiront pleinement dans un environnement bien éclairé. Certaines espèces comme la Tacitus Bellus (fleur du Chihuahua) préféreront cependant une lumière indirecte plutôt qu’une exposition trop prononcée forte.

Si toute les succulentes aiment les bains de lumières, il existe quelques espèces plus robustes qui s’adapteront à un éclairage plus modeste.

Attention au coup de chaud !

La plupart des succulentes sont originaires des pays chauds qui ne connaissent pas le même hiver que les régions tempérés de l’Europe centrale. C’est un vrai problème lorsqu’il s’agit de cultiver et d’entretenir ses cactées et succulentes chez soi.

En effet, les hivers des pays dits “chauds” comme le Mexique sont doux et les variations de températures sont relativement peu fréquentes (sauf la nuit ou le froid est parfois très brutal dans le désert..). Surtout, ces biotopes offrent beaucoup de lumières aux cactus et succulentes. Les plantes qui poussent en milieu naturel sont donc habituées à ce type de climat rude, mais généreux – parfois très variables en termes de températures, mais stable et abondant en terme d’exposition lumineuse.

lever se soleil arizona_cactus
Une belle exposition lumineuse pour ce cactus cierge d’Arizona.
[crédit image : Pixabay | PublicDomainPictures]

La plupart des espèces de cactus et succulentes de chez nous (qui grandissent en captivité) ne bénéficient pas des même capacités d’adaptations. Elle sont plus sensibles aux coups de chaud que provoque un ensoleillement direct et soudain. Soyez donc vigilants en ce qui concerne les changements rapides de température ou les éclairages direct du printemps. Ces variations peuvent donner des coups de chauds qui laissent des traces visibles sur la plante.

4. Température optimale

Je ne connais pas de succulentes ou de cactées qui n’aiment pas les températures élevées. En revanche, certaines ne supportent pas bien le froid.

Si vous débutez dans la culture et l’entretien de cactus et succulentes, il est préférable de garder une bonne température (25°C) dans votre logement pour le bien être de vos succulentes.

Crassulaceae
Crassulaceae (source pixabay)

Il est intéressant de noter que la température n’est pas le facteur le plus aggravant pour la santé et l’entretien de cactus et succulentes. Il a en revanche un caractère tout autre; celui de modifier la croissance de vos plantes et leurs développement.

Oui aux températures variables !

Il a été démontré maintes fois que des températures variables affectent de manières positives la croissance de la plante. En effet, la nature est bien faites et les cactus se sont adaptés aux climats désertiques.

Ces derniers réagissent de façon étonnantes aux variations de température entre le jour et la nuit et préféreront une nuit fraîche accompagnée d’une journée chaude qu’un climat monotone.

La température affecte la croissance

La température va influencer leur développement selon certaines conditions. Par exemple : saviez-vous qu’un cactus bénéficiant d’un forte température et d’un fort degré hygrométrique favorisera son bourgeonnement et sa croissance ?

5. Attention aux maladies

Si les cactées et succulentes sont des espèces très résistantes. Il est nécessaire de les entretenir pour ne pas qu’elles tombent malades

Il existe en effet des parasites qui dévorent les succulentes et qui sont une vraie plaie pour le botaniste.

cochenille du cactus
cochenille du cactus [source image : Flickr)]

Ennemi numéro 1 : la cochenille

De toutes les maladies des succulentes et cactées, les cochenilles en sont les pires. Ces vraies pestes sont le cauchemars des collectionneurs, car elles se développent très bien dans les serres et sur les succulentes en général. Se débarrasser des cochenilles n’est pas chose facile. Il existe cependant quelques techniques que je vous détaille sur cet article dédié aux cochenilles.

Les autres parasites..

Il existe bien entendu d’autres formes de maladies des succulentes, comme le pou des racines ou le puceron lanigère. D’une manière générale, il faut savoir qu’une succulente bien entretenue tombe moins souvent malades qu’une plante trop arrosée ou mal éclairée.

close

Restons en contact !

Abonnez-vous pour recevoir des conseils gratuits !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retour haut de page