Saviez-vous que certaines plantes ne fleurissent qu’une fois ?

Il s’en passe des choses dans le monde de la botanique… Après avoir vu la définition d’une plante rizhomateuse, voyons une autre caractéristique que l’on appelle la “monocarpie des végéaux”. Derrière cette réalité assez peu connue se cache un phénomène tout à fait fascinant. Saviez-vous que certaines de vos plantes meurent juste après la floraison ? Il s’agit d’une conséquence naturelle prévu par la nature et c’est tout à fait normal. Les plantes qui soufrent de ce phénomène sont baptisées plantes monocarpiques. Explications.

Plante monocarpique – définition

Ça veut dire quoi plante monocarpique ? “Mono” signifie “une fois” et “karpos” signifie “fruit” (en grec ancien). En bref, cela signifie que la plante meurt après avoir donné une fleur où un fruit. Vous avez bien lu UNE et UNE SEULE fleur !!

Attention lorsque vous achetez vos plantes carnivores, succulentes ou vos cactus de bien vérifier qu’elles ne soient pas de type monocarpiques (surtout si elles sont joliment fleuries…)

La plante monocarpique se sacrifie pour se reproduire

On est en droit de s’interroger sur le phénomène de la monocarpie chez ces végétaux. Pourquoi une plante se sacrifierait-elle ?

Si l’acte de mourir pendant la reproduction n’est pas si courant dans la nature. Il a été observé chez les animaux (surtout les insectes) avec la mante religieuse où certaines femelles araignées qui “boulottent” littéralement leur conjoint après la reproduction. On considérera alors que le mâle s’est sacrifié pour la bonne cause. C’est pourtant un peu différent chez ces végétaux.

Chez les plantes monocarpiques : celle-ci va puiser toute son énergie pour faire éclore une fleur ou un fruit. Cette fabrication a pour mission d’attirer les insectes ou les petits animaux qui vont déplacer les graines ou le pollen. C’est le processus de reproduction des plantes.

La monocarpie est très courante chez les légumes

A bien y regarder, il y a un grand nombre de plantes qui ne fleurissent qu’une seule fois avant de mourir. Les tournesols et les tomates en sont de bons exemples. Dans ces exemples, le cycle de vie dure une seule année.

Il existe aussi des plantes qui poussent pendant des années, voire des décennies, avant de fleurir une fois pour mourir lentement après. Le cas le plus connu est celui du palmier Tallipot qui ne fleurit qu’une fois par siècle avant de mourir.

Le palmier Tallipot – la plante monocarpique par excellence
source : Flickr / Francois gaborit/ https://bit.ly/2B0G34C

Quelles sont les plantes succulentes monocarpiques communes

J’ai eu beau cherché un peu partout sur le web. Je n’ai pas trouvé de liste de toutes les plantes monocarpiques existantes.

il semble cependant que l’agave et le Sempervivum sont des plantes succulentes monocarpiques couramment cultivées. Beaucoup d’autres plantes suivent cette stratégie de survie de l’espèce. C’est le cas de l’arbre de Josué de la famille des Yuccas, dont la seule une tige meurt après la floraison, bien que le reste de la plante prospère encore.

Toutes les plantes de chaque genre ne sont pas uniquement monocarpiques. Dans le cas de l’Agave où l’Aeonium; Certaines le sont, d’autres pas.

AGAVE SHAWII EN FLEUR
source : 2. Flickr / John Rusk / https://bit.ly/2E5XnbM

Comment reconnaître une plante monocarpique ?

On identifie une plante monocarpique parce que la plante mère va commencer à dépérir et à mourir après sa floraison. Cela peut être assez rapide, comme chez Sempervivum, ou très lent, comme chez les agave qui peut prendre des mois voire des années avant de mourir.

Pourquoi la plante est monocarpique ?

La plante utilise toute son énergie pour la floraison finale et la fructification et n’a plus rien pour se maintenir. Elle choisit de produire un maximum de graine d’un coup pour assurer sa reproduction plutôt que plusieurs petits jets. Après cela, ses tissus sont tellement endommagés, qu’elle n’a d’autres solutions que de dépérir.

Peut-on sauver une plante monocarpique ?

Les plantes qui tombent dans la catégorie des monocarpiques peuvent encore vivre longtemps même après leur éclosion. Une fois que la fleur apparaît, le soin que vous accordez à la plante mère dépendra grandement de sa survie.

Il est assez fréquent qu’une plante succulente monocarpique laisse des « petits » avant d’éclore pour assurer sa descendance. Ainsi, de nombreux producteurs préfèrent récolter les petits pieds et poursuivre ainsi le cycle de vie de la plante. Vous pouvez également souhaiter conserver des semences si vous êtes un collectionneur ou un passionné.

Une fois la plante mère est morte, vous pouvez simplement détacher le pied et laisser les petits dans le sol. Vous pouvez laisser la plante « parent » se dessécher avant la récolte des petits pieds. Une fois la plante mère sèche, il est temps de déterrés les pieds et de les dispersés pour les replanter. Vous pouvez aussi les laisser tels quels.

SOURCE IMAGES

1. Flickr /Thomassin Mickaël / https://bit.ly/2BWnLmI
2. Flickr / Francois gaborit/ https://bit.ly/2B0G34C
3. Flickr / John Rusk / https://bit.ly/2E5XnbM

Auteur de l’article : Xavier

Un jour je suis parti au Mexique et depuis, je m’intéresse à la botanique, aux cactus et plantes succulentes. N'hésitez pas à me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *