Saviez-vous qu’il existe de nombreux cactus comestibles dans la nature. Qu’ils soient cuisinés, bouillis, consommés en crème ou même en fruits, les cactus sont à la fois très bons pour l’organisme et délicieux au palais. Autrefois aliment de base de certains population amérindiennes, les cactus à manger restent très populaires dans de nombreux pays chauds comme le Mexique. Le nopal a même été élu comme un plat phare pour lutter contre la faim dans le monde par l’ONU, rien que ça.

La marché du cactus alimentaire dans le monde 

Le marché des cactus alimentaire ne connaît pas la même dynamique dans les quatre coins du monde. L’Amérique latine reste le plus grand consommateurs de cactus comestibles avec des pays comme le Mexique (gros adorateurs de cactus). Les États-Unis ou encore la Colombie sont aussi des pays très porteurs ou l’on dévore le cactus à pleine dents. L’Europe est un peu à la traîne et découvre progressivement les bienfaits de la cuisine au cactus et les utilisations secondaires s’y développent rapidement comme en témoigne le reportage ci après.

Vidéo France 2 reportage sur la consommation du Nopal dans le monde

Quelles sont les 1001 manières de manger un cactus ?

Vous avez peut-être vu la vidéo de comment le dromadaire mange un cactus, c’est vraiment impressionnant. Comme vous n’êtes (probablement) pas un dromadaire, manger un cactus vous demandera donc un peu plus de préparation.

Peut-on manger le cactus cru ? 

Selon certaines sources (comme ce monsieur dans la vidéo), manger le cactus cru est assez rafraîchissant et le goût se rapproche au melon ou à un concombre. Cela va évidemment dépendre du taux d’humidité de la plante (s’il a plu ou pas) et de son espèce repréentative. Personnellement, je vous conseille plutôt de le préparer un minimum ou de n’en déguster que les fruits. 

Spoiler alert : il ne faut surtout pas manger les épines du cactus sous peine de finir chez le médecin avec de graves abcès dans la bouche (je vous dis ça car je vous jure que certains l’ont fait…). Une fois cette information de base “ingérée”, vous verrez que les cactées vous donneront de belles surprises en bouche. 

Consommer le cactus en produits dérivés

Le cactus se mange, mais il est aussi à la base de nombreux produits dérivés dont voici quelques exemples : 

  • Boissons ou gel : l’aloe Vera se consomme en boisson ou en gel pour soigner les brûlures d’estomac
  • En alcool : l’agave est consommé comme boisson avec la très célèbre Tequila ou le Mezcal. 
  • En sauce ou préparation culinaire : le nopal est le cactus comestible présent dans toutes les cuisines mexicaines.
  • En pilule ou compléments alimentaire : Hoodia gordonii est un cactus coupe faim qui pousse en Afrique est qui est utilisé pour fabriquer des pilules minceur.
  • En jus, en confiture ou en vinaigre..

Peut-on manger n’importe quelles espèces de cactus ?

Toutes les espèces de cactus ne sont pas comestibles pour l’Homme. Tout comme les champignons, il convient de bien se renseigner avant de manger un cactus. En effet, ces plantes peuvent avoir des effets très puissants sur l’organisme comme le peyotl qui est un cactus hallucinogènes dont l’usage reste prohibé dans de nombreux pays. 

Par ailleurs, de nombreuses espèces de cactus et succulentes sont toxiques pour les animaux qui les tolèrent assez mal. C’est le cas des aloe, euphorbe ou même des crassulas Prudence donc…

Les principales espèces de cactus comestibles pour l’homme

Je n’ai pas trouvé  à ce jour de guide répertoriant toutes les espèces de cactus comestibles. J’ai donc écumé le net à la recherche d’informations. Voici quelques espèces de cactus comestibles qui reviennent assez souvent et dont je vous fait part. Dans le doute, ne consommez jamais un cactus sans demander l’avis d’un spécialiste. Si vous voyez d’autres espèces intéressantes à manger. Faites-m’en part en commentaire svp 🙂

Les cactus raquettes : “Opuntia mi amor”

Le cactus raquette de la famille “Opuntia” est probablement le cactus comestible plus populaire en cuisine. Son goût est assez neutre avec quelques relents amers et sa texture plutôt baveuse. Ils peuvent être dégusté sous plusieurs types de préparations. La famille du cactus alimentaire “opuntia” a aussi des propriétés amincissantes et seront parfois consommées en gélules. L’essayer, c’est l’adopter !

L’Opuntia ou Nopal peuvent être servis en salade, en grillade ou à la poêle. La préparation est assez simple. Faites les chauffer dans un peu d’eau et vous obtiendrez une texture baveuse (mais délicieuse et pleine de vitamines). Ils seront alors prêts à manger avec une sauce ou comme accompagnement. Vous pouvez aussi les cuire à la manière d’une escalope. C’est délicieux.

Il existe plusieurs sites web comme kajuard-plantes.com qui propose des nopal frais. Vous pouvez aussi en trouver dans toute épicerie bio. 

Attention à ne pas ingérer les opuntias trouvés en jardinerie. Ils sont souvent traités avec des produits toxiques et peuvent être mauvais pour la santé. 

Aloe vera : une succulente comestible, mais pas sans risques

L’aloe vera est très à la mode dans les magasins bio. Sa côte de popularité n’a de cesse de grimper depuis les années 2000 du fait de ses nombreuses vertus et propriétés “magiques”. En effet, cette succulente est miraculeuse et elle regorge de bienfaits pour qui la consomme (cosmétiques, soins pour la peau, anti-oxydant). Vous pouvez la manger sans problèmes, à condition de savoir la préparer et en respectant quelques restrictions. 

L’aloe vera n’est pas comestible sans un minimum de préparation

La DGCCRF a mis en garde les consommateurs sur la consommation des feuilles fraîches d’aloe vera. (source). En effet, vus devez le préparer avant toute consommation. Comme l’indique le schéma ci-après, la plante dispose d’une partie jaune appelée “latex” qu’il ne faut surtout pas manger.

Le Latex a des effets laxatifs très puissants et peuvent s’avérer toxique. Une fois cette partie enlevée, vous pouvez en consommer la sève. A noter que l’aloe vera n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou les petits enfants.

Coupe de l’ALEO VERA source DGCCRF

Hoodia gordonii : un cactus minceur et coupe faim 

Popularisé par le film “les Dieux sont tombés sur la tête” et reconnu comme coupe faim naturel très efficace par les bushmens d’Afrique du Sud. Le cactus Hoodia gordonii est un complément alimentaire coupe faim que l’on trouvera dans les régimes minceur. Il sera principalement consommé en gélule. La vente d’Hoodia gordonii est prohibée en France (source)

Hoodia gordonii [ source : Bill McLaughlin – Flickr | https://tinyurl.com/yyvlqv7j)

Les pourpiers (Portulaca) : une succulente à dévorer en salade

La famille des pourpiers ne sont pas des cactus mais font partie des succulentes, alors je la mets quand même dans mon top. Le portulaca ou pourpier est une plante rampante qui pousse dans de nombreux pays du monde. Elle peut être consommée comme un légume (cuit), mais cette plante est vraiment idéale pour agrémenter les salades, les soupes ou même pour assaisonner les ragoûts

Salade de pourpier [suorce image : https://tinyurl.com/y2xxalmh | Robyn Lee sur Flickr]

La portulaca a de nombreuses propriétés : antibactérienne, antiscorbutique, dépurative, diurétique et même fébrifuge. Les feuilles sont une source très riche d’acides gras oméga-3 qui prévient les crises cardiaques et renforce le système immunitaire.

L’agave ou « maguey » : le cactus à manger en préparation

L’agave n’est pas un cactus ordinaire. Il peut-être consommer en diverses préparations, mais il faudra quand même éviter de la manger cru. On retrouvera alors le ”maguey” (agave en mexicain) sous différentes formes toujours délicieuses au palet.

On consomme (en Amérique latine) les troncs de certaines espèces d’agave grillées. Les tiges de fleurs tendres peuvent être consommées rôties ou cuites, ainsi que les bulbes et les fleurs de certaines espèces. 

L’hydromel (qui est la sève de la plante), sera consommé sous forme de concentré qui portent tout un tas de noms différents selon les pays latino (chancaca, panocha etc…). Cet substance permet alors, par différents procédés, d’obtenir des boissons stimulantes ou fermentées comme le pulque. De ce liquide (obtenu à partir du cœur torréfié de l’agave) sont produits par distillation, des alcools à forte teneur en alcool comme le mezcal et la tequila

Les graines de pourpier peuvent être moulues pour faire de la farine et utilisées comme épaississant dans les soupes ou mélangées à des farines de céréales pour faire du pain. Bref, une plante aux nombreux usages culinaires !

Les orpins (Sedum) : la succulente qui parfumera vos plats

Les jeunes feuilles et les tiges de sedum ont un léger goût poivré, certaines variétés sont légèrement amères, ce qui peut être réduit après la cuisson. Mangez-les crues en salade, sautées ou dans des soupes. Attention, manger du sedum en grande quantité peut provoquer des troubles gastriques, il faut donc en consommer avec modération.

Gros plan sur sedum à manger [source image : Michele Dorsey Walfred
| FLickr ]

Le sedum a des bienfaits. Il aide à réduire la pression artérielle et le cholestérol, apaise et tue les germes digestifs. 

Echinocactus grusonii ou le coussin de belle-mère

Les coussins de belle-mère sont des cactus comestibles, mais difficile de les faire pousser pour votre consommation personnelle. En effet, ils ont une croissance très lente et peuvent vivre jusqu’à 100 ans ! Cependant, de nombreuses parties du coussin de belle mère sont comestibles, crues ou cuites, depuis les graines jusqu’au fruit.

Echinocactus grusonii [source : Carandoom on Flickr]

Le fruit du coussin de belle-mère est cependant aigre en bouche, mais les graines ont bon goût lorsqu’elles sont rôties. Mieux encore, vous pouvez les moudre et les ajouter à votre smoothie. Ce cactus comestible aura quelques avantages pour la santé. Il est riche en vitamines A, C, E et en antioxydants et il soulage les inflammations. Il parait même qu’en consommer soulagerait la gueule de bois. 

Conclusion

Cet article sur les cactus comestibles touche à sa fin. Il sera probablement mis à jour régulièrement. Si vous avez des informations à me transmettre sur une espèce ou un plat en particulier; N’hésitez pas à me faire un commentaire. Dans l’attente, n’oubliez pas de toujours bien vous renseigner avec de manger un cactus. Les espèces sont très nombreuses et cet article ne se suffit évidemment pas à lui même.